Franck Alazet - Management, Coaching & Rugby

Franck Alazet - Management, Coaching & Rugby

20130526 - Finale Stade Toulousain Bayonne

1996 ….

 

Nous avons tous dans notre histoire et notre parcours des dates clés, que ce soit une rencontre, un évènement marquant …

1996 est une année marquante dans la vie du Stade Toulousain puisque c’est la victoire du club pour la première H cup, première dont le trophée en « H » n’aura pas survécu, à une époque où l’on pouvait encore dire Heineken Cup, le club réalisant au passage le doublé Hcup , Brennus au beau milieu du quadruplé historique en championnat.

Plus personnellement, c’est aussi cette année là que j’ai eu les premiers contacts avec le club rouge et noir pour peu de temps après y rentrer comme dirigeant, alors pour piloter le développement et la réalisation du site Internet , puis aider dans différents rôles à la préparation et organisation des matchs à domicile de l’équipe fanion … Cela est allé de la mise en place du parking voiture joueurs (devant venir avec leur voiture officielle), à la mise en place de la conférence de presse, à la gestion de la sono (avec les Cds préparés avec les joueurs , la grande époque de « viens je t’emmène au vent » ….   

 

Depuis ce weekend 1996 a pris une toute autre dimension … C’est la génération que j’ai eu plaisir et fierté de côtoyer durant 2 ans, c’est la génération championne de France Alamercery !!!

 

Ce titre vient clôturer ces deux saisons de manière splendide et irrévocable sans avoir d’arriere gout de « ils auraient pu », « il s’en est fallu de peu » , etc … Non cette génération existe désormais au club et la preuve sera la date 2013 gravée sur le mur du palmares, là, tout prés de la où on se retrouvait les jours de matchs avant de monter dans le bus …Dans quelques années quand on reviendra partager un moment avec les anciens du stade et que j’aurai largement posé les crampons alors, et que je me déplacerai avec ma canne et ma age avancé, je verrai dans la convocation de l’AG des anciens, la participation de la génération 96, vainqueur en 2013, pour retrouver leur entraineur de l’époque … Sam quiitera alors osn ile pour l’occasion, et nous verrons ce qu ils sont devenus …

Nous n’en sommes pas là, mais cette projection est juste là pour marquer la différence entre les générations qui ont essayé, et celles qui ont réussi …. 70 minutes qui changent toute une vie … et un bout de bois si dérisoire quand on l’a mais si difficile pour pouvoir le soulever en toute légitimité ….

 

Ce titre est d’autant plus plaisant qu’il a été difficile (mais un titre peut il être acquis dans la facilité ?!) et qu’il restera, à l’image de ce groupe, une formidable image de rugby pour la réception d’après match… les deux équipes chantant ensembles des chansons basques … histoire de fermer la parenthèse de 70 minutes où il n’y avait pas d’amitié qui tienne, avec le plaisir de fermer cette parenthèse …

Et que rêver de mieux d’avoir sur ces deux années, les mêmes finalistes qui avaient plaisir de se retrouver, et que finalement , pouvoir récompenser ainsi une belle génération dans les deux équipes ….1 bouclier partout, ballon au centre pour se retrouver en crabos ?

 

Dans la préparation de la finale, tout a été préparé à merveille, dés l’annonce de l’adversaire dans le trajet retour de la demi-finale …En imaginant déjà jouer dans cette partie de France, Corinne reproposait Notre Dame de Garaison comme lieu de préparation dès que les entraineurs avaient validé la volonté de partir la veille …

Le Mardi même tout était bouclé avec un départ le samedi après midi pour aller voir les finales régionales (initiative largement commentée (positivement) par le public ravi de voir les jeunes du Stade Toulousain accorder du temps et leur présence.

Après avoir assisté à la victoire de Rabastens, direction Lannemezan avec l’entrainement du capitaine et une mise en place rapide , nous donnant quelques inquiétudes sur l’état de santé de Loulou Louis mais on sera rassuré le lendemain …

Cela nous a permis de voir nos vestiaires du lendemain, appréhender le terrain, vérifier la route (rien de pire que les fois où on cherchait le stade en venant pour le match), chronométrer le trajet pour le lendemain … Tout était ainsi calé au mieux pour le jour J.

 

Enfin, dernière astuce des entraineurs, utiliser le samedi soir pour le discours d’avant match et ainsi laisser le maximum d’autonomie au groupe pour préparer leur finale …

Dans cette préparation, le discours de Sam, le "dernier", plein d'émotions, aura marqué toutes les personnes présentes ... Avec Joel, nous avions aussi préparé une feuille avec sa "Lettre aux Cadets A", plus forte que la lettre de Guy Mocquet lue avant la coupe du monde 2007.

Pas besoin de couvre feu, toute le monde rentrant petit à petit dans cette finale ... même le peu de discussions perçues dans le couloir fut vite clot par l'intervention de joueur...

 

Rendez vous le lendemain pour le petit dej, puis une marche pour et par les joueurs ... Cela leur appartient, et nous nous retrouvons pour le déjeuner, calme posé, quelques regards échangés... la finale commence un peu plus tard ...

 

L'arrivée au stade, notre vestiaire connu de la veille et presque déjà nos habitudes ... Je garde les "rejouissances" d'aprés match dans le bus, de peur d'attirer le mauvais sort ... la remise des maillots, les bons matchs, les tapes, puis nous sortons leur laissant l espace pour se dire ce qu'ils ont à se dire ... C'est aussi le changement par rapport à l'an dernier ... le groupe avec ses leaders sortis naturellement au fil de la compétition qui sait se préparer sérieusement et seul.

 

Nous savions tous que le match allait être compliqué et la douleureuse expérience de l'année précédente contre ces mêmes adversaires nous gfaisaient aussi être prudents malgré la confiance engrangée...

Sur une mauvaise relance et un ballon perdu, les bayonnais ouvraient le score (ce qui ne nous était pas arrivé jusque là ..) avec un essai transformé (8 eme , 0-7). Ce début de match n'etait pas celui envisagé, renforcé à la 12eme minute par une pénalité passée par bayonne (12 eme ,0-10).

Le temps qui passe, les quelques placages ratés, et on se demande si on ne va pas revivre le même scénario... Puis au fil du temps, on se reprend en mêlée, on est plus appliqué et la souhait de resserer autour du 10 pour les faire se concentrer nous amène à les faire concéder une faute, pénalité transformée par Franck (28', 3-10). On sent l'équipe revenir et sur une belle action Thomas file à l'essai dans l'enthousiasme général, essai transformé par Franck (33', 10-10).

 

Avec la mi-temps sifflée 10 à 10, en étant contre le vent, on pense que le plus dur est fait ... 

Au début de la seconde mi-temps, à trop vouloir relancer de nos 22, on reste 10 longues minutes dans noter camp, sans sortir ...on concède une pénalité (47', 10-13). Les joueurs tentent, poussent et on sent de plsu en plus les bayonnais usés sur ce combat au pré...Une pénalité de Franck nous ramène à égalité (57', 13-13).

On se prend à rever 3 minutes plus tard , quand Sacha fini une belle action dans l'en but...Essai non trasnformé mais 5 points d'avance à 10 minutes de la fin ....(60', 18-13).

5 points, si peu, et si importants ... là, on regarde sa montre , chaque seconde est longue.

Par 2 fois Franck touche du bois .... et on se prend à redouter le scenario catastrophe d'un essai transformé .... le temps passe, on dit que c'est fini ... mais non, l'arbitre réponde 3 minutes d'arrêt de jeu .... 3 longues minutes ... Chaque touche prise  sur lancer adverse est une bouffee d oxygene ... le temps passe et sur la dernière action , sacha s extripe d'un regroupment pour marquer... On est Champion ... tout le monde leve les bras, mais il reste la trasnformation ... Tellement pris par la victoire, j'en avais meme oublié de le noter dans mes notes .... Transformation réussie ...25-13. score final.

 

Les petits sont champions ... au terme d'un match où ils ont montré du courage, de la solidarité, du talent et des valeurs de groupe, chaque remplaçant apportant son énergie et sas caracteristiques , venant completer l'édifice ...

 

Après, toute cette émotion partagée, les embrassades .. et la levée du bouclier .... avant de retrouver le vestiaire et les réjouissanecs alors autorisées à pénétré noter antre .... je ne peux pas retranscrire alors ce qui s'est passé et le garde pour nous et pour moi .... Notre moment à nous ... 

C'est à ce moment là qu'on prend des nouvelles d'Alexis, parti pour des examens ... et qu'on décide de lui faire la surprise à son retour .

 

C'est ainsi que ces 2 années arrivent à leur terme, comme dans un rêve , comme une évidence ... comme un brouillon mal fini l'an dernier avec des matchs gagnés in extrémis et la finale perdue, pour mieux délivrer cette partition plaisante et cette maturité avérée ....

 

Je ne concluerait pas sans parler de l'état d'esprit des "+" vivant avec le groupe mais le match par procuration mais toujours dans l'état d'esprit et faisant fi de laur cas personnel ... ils se reconnaitront, et je loue ici leur état d'esprit ...je pense à vous...

 

Il y a depuis les articles dans la presse, les photos échangées, et tous nos messages SMS ou facebook .... avec pour finalité ce lien qui vous unira pour cette belle aventure, qui nous unira aussi dans la continuité car même si des chemins se croiseront, ces 2 années nous auront marqué tous ensembles ...

 

Profitez , célebrez car des demain la vie reprend ses droits .... moi en allemange, d'aucuns au lycée, et avec d'auters objectifs aussi importants scolairement.

 

Merci pour ce que vous avez fait, Merci pour ce que vous êtes surtout et merci pour tous les moments partagés qui resteront comme un lien invisible entre vous, entre nous, dans cette famille de 1996 !!!!

 

Quelle belle année dans ma vie que cette année qui vous a vu naitre, pour donner 17 ans après de nouvelles émotions vécues dans ce club ....

un bea uclin d'oeil de l'histoire, et un dernier cadeau dans cette année pleine de bonheur personnel ... avec ma future femme (mariage prévu en 2014, et un petit bout de chou a venir fin d année....)

 

Peut etre un petit bonhomme aimant le rugby et qui serait veinard de vous avoir comme  "parrains de coeur" ;-)

 

mais cela dans un autre volet de notre histoire d'amour et d'amitié .... Ce chapitre se ferme ... j'ai hate d'en ouvrir un autre ... différent, mais aussi riche  



28/05/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres